Urlaub in der Dünenvilla auf Rügen
Ihre Fragen

  |  

Impressum

  |  

Haftungsausschluß

  |  

Sie sind hier:  >> Homepage  >> îles de Rügen 


îles de Rügen

L'île de Rügen été habitée depuis 4 000 ans avant J-C.
Les habitants d'origine des îles de Rügen et d'Hiddensee étaient des Germains, les Ruges. Ils quittèrent les îles entre le IIe et le VIe siècle pour aller s'établir dans l'actuelle nord de l'Italie.
Au VIIe siècle, des peuples Slaves vinrent s'établir à cet endroit. Plusieurs traces de leur vie peuvent être trouvées de nos jours. Rügen devint une principauté slave avec un centre politique et religieux dans la tour du temple du Kap Arkona, l'endroit le plus au nord de l'île de Rügen. Le temple est dédié au dieu Svantevit. Les habitants parlaient alors le Rane, langue slave de la famille polabe.
En 1160, Valdemar Ier de Danemark, Henri le Lion, duc de Saxe, et les ducs Casimir Ier de Poméranie et Bogusław Ier de Poméranie, conclurent un pacte pour combattre les ducs de Rügen. En 1168, la localité fut détruite par l'armée Danoise, conduite par Valdemar Ier et l'évêque de Roskilde Absalon, qui occupa Rügen et Hiddensee.
Sous le règne de Jaromar Ier, la principauté affaiblie devint donc vassale du royaume de Danemark et réceptive à la Christianisation. Plusieurs couvents cisterciens sont établis, à Bergen (1193), Eldena (1199), Greifswald (1231) et Neuenkamp (1231). Durant le XIIIe siècle, ces couvents enverront des paysans allemands de Basse-Saxe, de Westphalie, de Hambourg et de Saxe-Anhalt coloniser les îles de Rügen et Hiddensee.
Le successeur de Jaromar Ier, Wislaw Ier de Rügen, concquit une partie de la côte de Poméranie, jusqu'au Ryckfluss, et fonde Stralsund en 1234. Sous son règne, de nombreuses églises sont érigées.
En 1282, Wislaw II de Rügen reçut l'île en fief du roi allemand Rudolf. Onze ans plus tard, la ville de Stralsund fit son entrée à la Ligue hanséatique. En 1296, Wislaw II offrit l'île d'Hiddensee au couvent cistercien de Neuenkamp. Cette île disparut en partie à la suite d'une tempête, en 1304. Au cours de la même année, Wislaw III de Rügen établit l'allemand comme langue officielle dans le duché.
A la mort de Wislaw III, en 1325, la lignée des ducs slaves de Rügen s'éteignit et le duché est donné aux ducs de Poméranie-Wolgast par les rois de Danemark, tandis que les autorités religieuses restaient sous l'autorité de l'évêché de Roskilde pour deux siècles encore. En 1334, le citoyen de Stralsund Gottfried von Wickede fondait le couvent Saint-Jürgen à Rambin.
Au XIVe siècle, les Allemands devinrent majoritaire sur l'île. Vers 1400, même les citoyens les plus conscients de leur origine slave parlaient l'allemand : en 1404, le dernier locuteur du Rane, une femme âgée, meurt dans la région de la péninsule de Jasmund. En 1401, le pirate de Jarmund Klaus Störtebeker est arrêté et emmené à Hambourg. Rügen fit ensuite partie de la Poméranie suédoise de 1648 à 1815; après cela elle devint une partie de la Prusse.
En 1816, la première station balnéaire fut fondée (Putbus). Plus tard, d'autres stations furent établies, et Rügen resta la plus célèbre station de vacances de l'Allemagne jusqu'à la Seconde Guerre mondiale. En 1936, le pont reliant Rügen avec le continent fut construit. Les Nazis ajoutèrent une station composée surtout d'un immeuble uniforme sur cinq km de long sur les dunes blanches, derrière un alignement de pins : Prora, planifiée par l'organisation Kraft durch Freude (« La force à travers la joie »), qui avait pour but d'occuper le temps libre du peuple par groupes de 20 000 personnes.
Lieu de vacances idéal de l'ancienne RDA, Rügen a connu de très fort investissement dans les infrastructures après la réunification allemande. Elle est redevenue le lieu de villégiature très apprécié de tous les allemands ; actuellement elle a surpassée à nouveau Sylt comme étant l'île allemande la plus populaire.

 

Ihre Fragen

  |  

Impressum

  |  

Haftungsausschluß

  |